Epinette des Vosges 

Les fabricants célèbres d'épinettes des Vosges

 

Le père VINCENT

La ferme du père Vincent au Dandirand, commune du Val d'Ajol

Claude Joseph Vincent, dit le père Vincent, fut le précurseur des feuillées, il semble que le terme " faire une partie de feuillée" désignait le mode de transport pour une ballade champêtre, en effet pour se rendre vers les fermes autour de Plombières, les "baignant" de l'époque, utilisaient un chariot tiré par des bœufs et posaient sur les chariots un assemblage de branches recouvert par des feuilles afin d'être à l'abris du soleil car les bœufs n'avancent pas vite. Ensuite, le terme désigna le lieu de destination de la promenade.

Né le 6 juin 1753, décédé le 6 février 1830, il épouse Marguerite Petitjean le 11 janvier 1780 au Val d'Ajol.

Bricoleur de génie, surnommé le Vaucanson Rustique, a toujours connu l'épinette, il l'a perfectionnée en lui ajoutant une corde aux quatre existantes ; il indique dans sa conversation avec le Baron Mengin Fondragon que l'instrument se joue en appuyant un morceau de roseau sur les deux premières cordes et en promenant une plume taillée sur les cinq cordes avec la main droite. Il es t indiqué dans le texte que l'instrument mesure un pied et demi de long , deux pouce d'épaisseur et trois ou quatre de large.

 

Amé LAMBERT

Amant Constant Lambert dit Amé Lambert, né le 8 janvier 1843 au Girmont, marié à Marie Julie Amélie Clolery le 30 juin 1874, décédé le 8 janvier 1908.

Vers 1868, Amé Lambert achète en viager à la feuillée de Dorothée Vançon. Plus tard, il y construira un, puis deux, puis trois chalets ; enfin, il y construira un hôtel. Il fabrique et vend de nombreuses épinettes des Vosges.

Le 9 octobre, leur fille Gabrielle, née le 11 décembre 1876, épouse Albert Balandier le 9 octobre 1895. Albert reprendra l'hôtel et la fabrication d'épinette des Vosges.

 

Une épinette des Vosges d'Amé Lambert avec chevilles en bois

 

Une autre épinette des Vosges D'amé Lambert

 

 

Jean Joseph PERNEY

Jean Joseph Perney, né en 1835 était maréchal ferrand au hameau de Croslière, commune de Fougerolles (70)

 

Une épinette des Vosges de Jean Joseph Perney

La marque de Jean Joseph Perney 

 

Albert BALANDIER

Une épinette des Vosges d'Albert Balandier

 

La Feuillée Dorothée aujourd'hui 

 

 

Une publicité de la Feuillée Dorothée début 1900

Parmi les fabricants d'épinettes des Vosges connu, on peut citer : Auguste Fleurot né en 1826, d'après Jean Pierre Balandier, les musées de Leipzig et New York possèdent des instruments de sa fabrication.

Citons également, plus près de nous Jules Vançon du grépiné né en 1895 dont l'un de ses instrument a été offert au Président de la République, Monsieur Valéry Giscard d'Estaing, lors de l'inauguration du tunnel routier de Sainte Marie aux Mines en 1976.

Une épinette des Vosges d'Auguste Fleurot (1826-1898) se trouve à la cité de la musique sous le numéro d'inventaire E.447

Et bien d'autres...

Depuis, la tradition ne s'est pas interrompue, beaucoup de bricoleurs ont perpétués cette tradition, aujourd'hui, nous sommes encore quelques un à construire l'authentique épinette des Vosges, je citerai entre autres : Daniel Gury, Bernard Feivet, Pierre Romary, Dominique Cablé et notre association.

 

Retour au sommaire