L'épinette des Vosges 

D’autres sites…

 

L’épinette des Vosges, est un instrument populaire qui fût fabriqué et diffusé en grand nombre tout au long du 19ème et du 20ème siècle grâce notamment au tourisme balnéaire. Ainsi, elle a parcouru le monde entier et c’est pourquoi beaucoup de musées spécialisés en conservent un voire plusieurs exemplaires.

Vous constaterez que les caractéristiques de ces instruments sont relativement homogènes et contribuent à définir clairement l’épinette des Vosges comme nous l’avons fait dans les pages de ce site.

 

Nous ne nions pas l’existence d’autres instruments proches de l’épinette des Vosges, ce sont des instruments apparentés qui ont leur propre appellation dans leur région d’origine comme le hommel des Flandres, le langeleik de Norvège, le scheitholz d’Allemagne, le dulcimer américain… tous membres de la grande famille des cithares à bourdons. D’autres instruments ont vu le jour dans les années 60-70, plus longs, plus larges, accommodés d’une double caisse de résonance pour une sonorité accrue, répondant ainsi aux exigences des concertistes du renouveau folk. Malheureusement ces instruments voisins de l’épinette des Vosges ont été maladroitement englobés sous cette même appellation et aujourd’hui beaucoup d’entre eux sont nommés à tort sous le terme générique d’ « épinette des Vosges » alors que le terme adéquat est « cithare à bourdons ». Sans vouloir militer pour une appellation d’origine contrôlée, il nous semble essentiel que soient enfin reconnues les caractéristiques et l’histoire de l’épinette des Vosges comme un instrument à part entière et non pas comme une catégorie d’instruments « fourre-tout ».

 

Où voir des « épinettes des Vosges » authentiques ?.....

 

La Cité de la musique à Paris en possède plusieurs

 

Le Musée National des Arts et Traditions populaires à Paris possède deux épinettes d’Amé Lambert, dont une marquettée

 

Le Musée des Instruments de Musique à Bruxelles

 

Ransom’s center au Texas une épinette d’Amé Lambert, fin XIXe.

 

Le Musée des instruments de musique de l’université de Leipzig possède une épinette de Fleurot dont la description est exemplaire.

 

Le Germanisches national Museum possède lui aussi une épinette des Vosges

 

Kunitachi college of music au Japon possède une épinette à clef de mandoline signée d’Amé Lambert.

 

L’Académie Nationale Ste Cécile à Rome possède une épinette sous le n° d’inventaire 183

 

Le Musée historique lorrain à Nancy est de loin, le musée qui possède une des collections les plus représentatives de la production ajolaise.

 

Le Musée Départemental d’Art ancien et contemporain à Epinal

 

Retour au sommaire